Tout Commence en Finistère

Ferme insulaire de Quéménès

L'alimentation en eau

Sur Quéménès, la gestion de l’eau est cruciale tant du fait de sa rareté que de celui de la préservation de sa qualité par des choix techniques permettant un assainissement sûr et répondant aux contraintes insulaires (coût, maintenance, innocuité pour les écosystèmes terrestres et marins… ).

L’eau douce provient d’un puits, déjà utilisé par les précédents occupants de l’île, et des eaux de pluie récupérées dans des citernes, dont une bâtie en 1926. Le tout est filtré avec un dispositif spécial : trois filtres en papier, de plus en plus fins, puis un filtre au charbon actif, enfin une lampe à UV… à la sortie, l’eau est buvable.

Alimentation en eau

Sa quantité est suffisante, mais tout gaspillage est à éviter : des systèmes d’économie d’eau ont été installés sur tous les robinets. L’eau chaude est fournie par un petit ensemble solaire disposé dans le jardin, à proximité de la grande maison.

Alimentation en eau chaude

Les eaux usées (limitées aux eaux grises grâce à l’usage de toilettes sèches) sont directement traitées par un système de phyto-épuration composé de trois bassins successifs :

  • le premier effectue un filtrage souterrain, au travers de graviers et à l’aide de bactéries aérobies;
  • le deuxième bassin, avec une végétation différente, effectue un deuxième filtrage mécanique et soumet l’eau aux bactéries anaérobies ;
  • le troisième bassin expose l’eau aux rayons UV et permet à la faune présente sur l’île l’accès à un point d’eau douce.

Epuration naturelle

Copyright CEL/EDF

Après 5 années d’utilisation et malgré des étés secs, le couplage d’eaux de pluies et d’eaux du puits s’est révélé efficace et suffisant pour répondre aux besoins.

La consommation d’eau potable sur l’île est au maximum de 40L/pers./jour, soit presque ¼ de la consommation habituelle d’un foyer.

English (UK)